• 10/5/16

    Tandis que le monde explose

    L'avoir cherché depuis longtemps,
    l'avoir tenté deux ou trois fois,
    soudain, un matin, avec le soleil dans le hublot,
    rencontrer le livre.
    Comprendre pourquoi on l'écrira,
    accepter ce que l'on y mettra de soi.

    Les plus grands voyages commencent par un paragraphe.


  • Commentaires

    1
    Marc Bonetto
    Jeudi 12 Mai 2016 à 22:53

    On fait aussi de très beaux voyages dans sa chambre, dans son lit, affalé dans une chaise longue. Il faut quand même être un chouïa contemplatif, rêveur et/ou une sacrée flemme.

    Dès le premier paragraphe, de belles rencontres à vous, gente dame.

    Marc.

    2
    Vendredi 13 Mai 2016 à 07:39
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :