• 20/5/16

    Dans une accalmie du vent,
    dans la lumière du couchant,
    entre mes mains le recueil d'Alireza Rôshan -
    jusqu'à toi combien de poèmes ?
    Dans mon corps cette sensation
    parfois rencontrée dans l'amour et la poésie :
    une porte qui s'ouvre brusquement
    sur la pure beauté.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :