• 22/4/16

    Au niveau journalistique, il y a des gifles qui se perdent  non ?

     


  • Commentaires

    1
    Marc Bonetto
    Samedi 23 Avril 2016 à 10:10

    Des baffes, Madame, des distributions de baffes, comme le cher Obélix les prodigue : avec sa générosité coutumière ! Et pour leur apprendre la politesse à ces salopiots, cinq cents lignes : "Je maculerai plus les pages vierges, parce qu'elles viennent d'anciens arbres."

    Moi, je préfère donner des coups de bâton, ne serait-ce que pour rendre hommage à René Char.

    Bonne journée.

    Marc, furieusement fol.

     

     

    Il l'emparouille et l'endosque contre terre :

    Il le rague et le roupète jusqu'à son drâle ;

    Il le pratèle et le libucque et lui barufle les ouillais ;

    Il le tocarde et le marmine,

    Le manage rape à ri et ripe à ra.

    Enfin, il l'écorcobalisse.

    (Henri Michaux, Qui je fus.)

    2
    Samedi 23 Avril 2016 à 21:40

    superbe ! Merci :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :