• 24/10/16

    Un rappel d'été dans la douceur de l'air,
    le ciel console de la fin de la fête.
    Dans les livres épars,
    les mots tracent les jours passés.
    Quand le soir arrive,
    on remet une bûche,
    et l'on ouvre,
    plus grands encore,
    les bras.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :