• 7/1/16

    Un nouveau livre, Marcus, c'est une nouvelle vie qui commence. C'est aussi un moment de grand altruisme : vous offrez, à qui veut bien la découvrir, une partie de vous. Certains adoreront, d'autres détesteront. Certains feront de vous une vedette, d'autres vous mépriseront. Certains seront jaloux, d'autres intéressés. Ce n'est pas pour eux que vous écrivez, Marcus. Mais pour tous ceux qui, dans leur quotidien, auront passé un bon moment grâce à Marcus Goldman. Vous me direz que ce n'est pas grand-chose, et pourtant c'est déjà pas mal. Certains écrivains veulent changer la face du monde. Mais qui peut vraiment changer la face du monde ?

    Joël Dicker in La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert


  • Commentaires

    1
    Gratianne
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 00:00

    Bel extrait qui parle autant à l'écrivain qu'à ses lecteurs ...

    on n'en est pas à une synchronicité près : un ami m'a dit ce matin qu'il me prêtait 

    le nouveau JoëlDicker demain ...

    bonne lecture 

    2
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 22:11
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :