• Du Campement le 220 714

    Vous me trouverez sur la réserve (1)

    On ne sait pas encore
    si l'orage s'éloigne
    ou seulement s'interrompt
    le ciel reste noir
    mais le vent a séché
    en deux souffles trois temps
    la prairie
    les vêtements
    les chaises allongées
    et les larmes impromptues
    lorsqu'une pensée s'embrase
    au souvenir tremblé
    du dernier coup de foudre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :