• L'amour

    Traverse à la pleine lune,
    sur des ponts aléatoires,
    des précipices répertoriés,
    en sifflotant gaiement.


  • Commentaires

    1
    Gratianne
    Lundi 9 Octobre à 00:57

    Merci pour ta poésie imagée et irrévérencieuse ! 

    2
    Mardi 10 Octobre à 18:32
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :