• La lecture du 27 août 2015

    Bien qu'il ait beaucoup lu, caressé le rêve de devenir poète et traduit nombre de poèmes de Valery, je pense qu'il était trop bien dans sa peau, trop sûr de lui et optimiste pour se lancer dans les affres de la création littéraire.

    (Orhan Pamuk in Mon père)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :