• Le courrier du dimanche

    Du Campement, le 180 115

    Ma chère Frangine,

    Quelque chose a changé
    personne ne sait encore
    le chemin que prendront les choses
    je te lis en colère
    moi je suis triste
    une infinie tristesse
    le sentiment d'assister, impuissante, à l'ultime combat
    Moyen âge vs cinquième dimension
    je ne me remets pas de ce que je lis du sort réservé aux femmes à travers le monde

    je ne sais pas quoi faire avec tout cela
    je n'ai jamais su quoi faire avec la violence des uns
    ce que je sais faire, c'est avec l'amour, celui des autres, avec la tendresse, la gourmandise et la joie de la vie, je sais faire avec la mort aussi, mais la mort ordinaire, personnelle, je ne sais pas comment l'on combat l'obscurantisme, la barbarie.
    Ni le traité TAFTA qui nous promet des lendemains insanes, ni ces blessures infligées chaque jour à la planète, à ses habitants, et au bon sens.
    Ce monde souffre, me semble-t-il, d'un déséquilibre hormonal - trop de testostérones.
    Nous étions si libres.
    C'était très naïf, mais d'une réalité fondamentale, lorsque l'on fait l'amour on n'a aucune envie de faire la guerre.
    La poésie reste d'une grande consolation.
    Il faudra bien retrouver des forces quelque part.
    Et passer à d'autres temps.
    Prends soin de toi et fais-toi la vie douce.
    Love, Peace, et Unity.

    Lady Day
    (haut les coeurs)

    En pièce jointe, d'une lecture en cours

    P.J. Dans notre jeunesse, écrasés par l'impression d'être d'ailleurs, nous contemplons, nous fouillons au-dedans pour tirer l'étranger, l'Indien. Nous trouvons une plaine dégagée, Une plaine d'or. Ou nous trouvons, le plus souvent, un nuage, Une course d'hommes des nuages. Telles sont nos jeunes pensées.

    Puis nous finissons par comprendre. Nous reconnaissons, en nous-mêmes, la main de notre mère, le bras de notre père. Mais l'esprit, c'est encore autre chose. De l'esprit on ne peut jamais être certain.

    (Patti Smith – Glaneurs de rêves)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :