• Le poème du 4 avril 2015

    Nous vivrons la rencontre
    des danseurs solitaires, des poètes
    qui vont mourir un jour, des voyageurs légers
    qui dessinent notre maison commune
    et de tous ceux qui agissent seuls,
    en gardant au cœur la respiration de chacun.

    (Michel Thion)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :