• Royaume

    Sur la route sauvage,
    dans le silence et le soleil,
    les verts virant au jaune,
    les jaunes qui s'orangent,
    les ocres, les vermillons, les pourpres, les grenats,
    s'opposent à l'azur -
    bleu d'une seule pièce.
    Saisir l'enchantement.


  • Commentaires

    1
    Gratianne
    Vendredi 20 Octobre à 09:39

    Ce texte est si beau, qu’on devrait l’apprendre à l'école,  Aux enfants,

    pour leur donner le goût des mots, le sens du rythme de la phrase...

    ce poème est un voyage.

    merci, je le garde..

    en mémoire des mots gardés  en mémoire  depuis l’adolescence : 

     ‘’ La nature est fraîche et belle quoi que l.an soit sur son déclin.

         mois d’octembre que je préfère aux climats baignés par les  eaux,

         Mois d‘octembre , odorants et murs, avec les feuilles noires et dures 

         Et les ronces de barbelé rouge, et tous les nuages qui bougent et

         s’ étirent au bord du ciel, et les chaumes couleurs vieux miel .

         Et tout ça, mais c’est très joli, la terre est molle et brune et chaude 

          et s’inquieter, quelle folie, tout ça va se tasser très vite.

          Ah ! Quelle est longue cette route ‘’

           Boris vian 

          L’arrache coeur 

     

    2
    Samedi 21 Octobre à 12:43
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :